mercredi 12 janvier 2011

Quel statut pour les forces japonaises à Djibouti ?

La dernière Lettre de l'Océan Indien (LOI) nous apprend que d'après une note diplomatique japonaise, les Forces d'auto-défense du Japon et ses Gardes-côtes bénéficieront globalement des mêmes avantages que ceux des autres forces armées étrangères basées à Djibouti.


Et la LOI d'ajouter : "Selon cet accord passé avec le gouvernement djiboutien pour une durée de douze mois renouvelable automatiquement, les militaires japonais pourront porter leurs uniformes, conduire des véhicules militaires immatriculés au Japon et leurs installations à Djibouti jouiront de l'immunité de juridiction. Ainsi, elles ne pourront faire l'objet "d'aucune perquisition, réquisition, saisie ou mesure d'exécution". Toutes les importations destinées aux activités de ces troupes ou à l'usage personnel de leurs membres seront exemptes de droits de douane, taxes et redevances similaires. Les militaires japonais auront "la liberté de déplacement et de circulation sur le territoire de la République de Djibouti, y compris ses eaux et son espace aérien". Ils pourront utiliser leurs propres réseaux de communication, y compris par satellite. (...)"
Pour plus d'informations sur la base militaire Japonaise à Djibouti : mon précédent billet ICI

1 commentaire:

  1. Un jour, les militaires japonais seront des soldats comme les autres.

    Haha !

    Rom

    RépondreSupprimer